affiche gigeandef

Prochains concerts : les 23 et 24 septembre 2017

Nous chanterons le weekend prochain à Montpellier et à Gigean (à trente minutes de route environ de Montpellier).

  • à Montpellier, samedi 23 septembre 2017 à 20 heures 30 à la Maison des Chœurs (place Albert 1er – entrée 12 €, tarif réduit 8 €),
  • à Gigean, dimanche 24 septembre 2017 à 17 heures à la salle polyculturelle (ancienne chapelle St Geniès, rue Eglise Vieille, près de la poste – participation libre).

Notre programme Grand Écart vous mènera de Monteverdi à nos jours avec les œuvres suivantes :

  • La Messe à quatre voix a cappella de Claudio Monteverdi,
  • Salve Regina de Francis Poulenc,
  • Dieu, qu’il la fait bon regarder de Claude Debussy,
  • À trois voix : Un loyal cœur de Reynaldo Hahn, sur un texte de Charles d’Orléans,
  • Quando son piu lontan et Io Piango, tirés du recueil Firesongs de Morten Lauridsen,
  • Les quatre premières Chansons des roses de Morten Lauridsen.

Nous serons heureux de vous retrouver après le concert pour un pot amical. Venez nombreux !

 

DSC_0379

Septembre 2017 : concerts de Comps et Grospierres

À Comps (Drôme) comme à Grospierres (Ardèche), l’église était pleine. Un public averti et concentré nous a accompagné dans un “Grand Écart” musical, de Monteverdi (XVI-XVII° siècle) à Lauridsen (XX-XXI° siècle). Cerise sur le gâteau d’anniversaire d’Elisabeth, nous avons été particulièrement bien servis par deux superbes acoustiques.

Un immense merci aux organisateurs :

  • L’association Comps Historique et son président, Michel Tinet ;
  • L’association Les Musicales de Grospierres, ses président et vice-président Lionel Coste et Jean-Paul Bagnis.

Le weekend prochain, nous proposons ce même programme Grand Écart :

  • à Montpellier, samedi 23 septembre 2017 à 20 heures 30 à la Maison des Chœurs (place Albert 1er),
  • à Gigean, dimanche 24 septembre 2017 à 17 heures à la salle polyculturelle (ancienne chapelle Saint Géniès, rue vieille église, près de la Poste).
affiche gigeandef

Quatre concerts en septembre

C’est bientôt la rentrée!! Fiamme vous prépare pas moins de 4 concerts pour le mois de septembre, en Ardèche, dans la Drôme et l’Hérault!
Nous sommes vraiment impatient-e-s de vous retrouver, et de vous présenter la messe à 4 voix de Monteverdi, ainsi que les chansons des roses de Lauridsen et d’autres surprises!
A bientôt!

Samedi 16 septembre : Comps (26) – 18h
Dimanche 17 septembre : Grospierres (07) – 17h30
Samedi 23 septembre : maison des chœurs de Montpellier – 20h30
Dimanche 24 septembre : salle polyculturelle de Gigean (34) – 17h

fiamme enregistrement CD 13 05 2017 003

Enregistrement du 14 mai 2017

Une première pour Fiamme! Grand merci à Léo pour son tact, à Elisabeth pour sa confiance, au bienveillant mécène, et à toutes et tous pour ces grands moments de recherche de justesse!

fiamme 13 mai 2017 079

Répétition du 13 mai 2017

Bon personnellement, j’ai usé d’un jocker ce samedi, donc je ne pourrai pas trop vous donner de détails sur cette journée de répétition à laquelle je n’ai pas assisté, MAIS, j’ai intercepté quelques photos qui méritent leur place sur ce blog!

P1000839

Répétition du 5 mars 2017

Ce dimanche, Fiamme a squatté le salon baigné de lumière d’une élève d’Elisabeth. On ne sait pas encore si les copains arrivés au petit matin, à l’improviste, qui dormaient dans la pièce adjacente, ont apprécié d’être réveillés par la Messe de Monteverdi. On doute qu’ils aient réussi à se rendormir avec les forte et les la bémol des sopranes dans les Composizioni Corali de Pizetti. S’ils étaient restés l’après-midi, peut-être se seraient-ils laissés aller à la sieste, bercés par  notre interprétation des Chansons des Roses de Morten Lauridsen, notamment la quatrième, Rose Complète, qui nous va comme un gant et nous fait un peu planer ?
Un grand merci à Geneviève et à sa famille d’avoir osé l’expérience (et aux copains, public involontaire, pris en otage !)

 

fiamme 5février 2017 106

Répétition du 5 février 2017

Concentration intense ce dimanche à la Maison des Chœurs de Montpellier, pendant que les tempêtes déferlaient sur la côte Ouest et que les vacanciers fulminaient dans les bouchons : après une matinée entière consacrée à la Messe de Monteverdi, nous nous sommes promenés avec Pizzetti, d’abord sous les pommiers, au bord de l’eau fraîche et calme (jusqu’à la mesure 27 du giardino di Afrodite) puis au clair d’une lune pleine et argentée (Piena sorgeva la luna).

Pendant la pause, six chanteurs parmi nous ont dominé leur trac et formé un sextet pour interpréter O morte (Scarlatti). Bravo !

Nous avons couronné la journée en douceur et beauté avec Morten Lauridsen et ses Chansons des Roses.

12017-035

Weekend des 7 et 8 janvier 2017

Comment démarrer la nouvelle année au mieux ? Avec un programme dense, exigeant et de la galette, pardi.

Nous avons débroussaillé trois nouvelles partitions :

1. Pizzetti, Piena sorgeva la luna, à six voix : les quatre voix d’hommes confisquent pour une fois le chant aux soprani. L’occasion parfaite pour les deux nouveaux ténors, Jean-Luc et Hubert, de briller… quand rhumes, laryngites et pharyngites ne seront plus que mauvais souvenirs.

2. Monteverdi, Agnus Dei de la Messe : du sourire, de la tendresse, toute en tranquillité  pour un premier assemblage. La pâte a pris.

3. Lauridsen, La rose complète : les yeux fermés, la rose a éclos. Incroyable comme le par cœur donne à voir autrement.

Nous avons aussi retravaillé les trois premières Chansons des Roses de Lauridsen et le Salve Regina de Poulenc. Terrain plus familier, certes, mais il reste du travail, notamment vers davantage de douceur (dulcis virgo, dulcis virgo) !

Samedi soir, l’assemblée générale de l’association Fiamme Musicali s’est terminée autour de trois immenses galettes. Personne ne s’est cassé les dents sur une fève, ouf. Ce n’est pas parce que la chef ne veut pas voir nos dents qu’on n’en a pas besoin !

Le 5 février nous approfondirons le travail sur les quatre premières Chansons des roses de Lauridsen, l’intégralité de la Messe de Monteverdi et Piena sorgeva la luna de Pizzetti – par cœur pour ce dernier. Nous ouvrirons la porte du Giardino di Afrodite, de Pizzetti, pour une première découverte.